Bonjoar l’ENSEIRB !
Aujourd’hui, on se retrouve pour ouvrir une P’Art’enthèse un peu spéciale. En effet, il ne s’agit pas là d’une œuvre célèbre ni d’un message profond. Il s’agit plutôt d’une rencontre très personnelle que je tiens à vous partager.
 
Œuvre :
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:National_Gallery_Ireland_56.jpg
 
Quelques mots sur l’oeuvre
Je ne saurais dire pourquoi A Banquet Piece m’a fait tant d’effet. Au détour d’un couloir de la National Gallery of Ireland, elle semblait m’attendre. J’ai été profondément ému par cette nature morte. Cette toile représente un banquet laissé sans surveillance et soumis à l’appétit vorace d’animaux sauvages. Je ne connaissais pas grand chose au milieu de la peinture (pas que ça ait beaucoup changé depuis ‘-’), mais lorsqu’on me parle de nature morte, je visualise tout de suite des pommes et des poires dans une coupe. L’inclusion d’animaux ici est frappante. La nature n’est plus morte : elle vit à travers ces bêtes. L’oiseau, l'écureuil et le singe forment un trio improbable qui s’introduit sur ce banquet pour, semble-t-il, le ruiner. L’histoire qu’elle peint laisse place à une interprétation infinie. Pourquoi ces animaux se retrouvent-ils ici, dans ce qui semble être un banquet de réception ? Quelles vont être les réactions des invités lorsqu’ils se rendront compte de la présence de ces animaux ? Ou alors seraient-ce des bêtes empaillées qui servent simplement de décorations ? Vivants ou morts, nous ne le saurons certainement jamais, et c’est là tout le charme de cette oeuvre.
 
Biographie de l’artiste :
En bref :
Prénom : Frans
Nom : Snyders
Activité principale : Peintre
Nationalité : Flamand
Date de naissance : 1579
Date de décès : 1657
Courant pictural : Baroque
Quelques précisions :
Frans Snyders est un peintre flamand du XVIIème siècle. D’origines flamandes, il passera sa vie à étudier la peinture et à la produire. Peintre baroque, il se spécialise dans les natures mortes et les représentations animalières. Il collaborera avec Rubens pour plusieurs tableaux, comme Philopœmène reconnu par ses hôtes.
 
Ouverture :
Cette peinture m’a tant marqué que j’ai écrit un poème en son honneur en 2016. Je vous le propose ici :
La Toile d’Irlande
Rouges, rondes et redondantes,
Pommes et poires pacifiques
Font entendre leur voix suppliantes
Sous les griffes d'animaux statiques.
Sur la montagne trône l'oiseau,
Roi des autres et des fruits juteux,
Le homard vaincu et loin de l'eau
Observe le singe silencieux.
De belles roses odorantes
Déploient leurs pétales aimantes
Dont s'échappe le parfum du vernis.
Si vivante et pourtant si mourante,
Cette toile aux ondes intrigantes
M'offre l'illusion même de la vie.
Sources :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Frans_Snyders
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:National_Gallery_Ireland_56.jpg
https://www.wikiart.org/en/frans-snyders/a-banquet-piece
 
C’est ainsi que je referme cette P’Art’enthèse très particulière. A très vite !
 
Baudeleirb
 
PS: Et vous, des peintures qui vous ont déjà fait autant d'effets qu'à notre cher pres' ?
PPS: En tout cas si y'a bien un truc qui me fait de l'effet
PPPS: C'est le C
PPPPS: Et la chaleur 
PPPPPS: Il fait chaud à Bordeaux ?
PPPPPPS: Difficile de savoir, on a plus de météo 
PPPPPPPS: Passaquoi ?