Salut lEnseirb !
 
Il est l’heure pour toi de découvrir une nouvelle P’Art’enthèse, pour ton plus grand plaisir je le sais. Et aujourd’hui, je vais te parler d’un de mes coups de coeur théâtral, et même littéraire (bien que je sois qu’un piètre lecteur qui a du mal à finir un bouquin). Ce coup de coeur, je l’ai eu à un moment où je me suis dit que ça allait être le plus long moment de ma vie : la sortie théâtre du lycée.
 
Comme ça, ça fait pas rêver. Je suis donc allé voir Un obus dans le coeur début 2016, une pièce écrite à l’origine par le dramaturge Wajdi Mouawad. Bon, celui considéré comme un des meilleurs dramaturges contemporains mondiaux est libanais, j’ai donc vu une adaptation française au petit Théâtre de Coutances, sinon ça allait être compliqué. Un seul comédien, Grégori Baquet, était sur scène, enchaînant les monologues.
L’histoire maintenant : nous sommes en temps de guerre, au Liban (pays natal de Mouawad, vous avez suivi n’est-ce pas?). Le petit Wahab grandit là-bas, autour de lui une mort permanente. Lorsqu’il parle pour s’exprimer, la douleur se ressent dans ses mots, que cela soit tantôt dans sa tendresse, tantôt dans violence verbale. Wahab va donc se rendre à l'hôpital où se trouve sa mère, qui souffre d’un cancer. Lors de son voyage dans un bus, alors qu’il se prépare à affronter la mort qui va lui prendre sa mère, celui-ci se prépare mentalement, tout en la voyant enlever d’autres gens autour de lui.
J’ai été complètement happé du début à la fin de la pièce. Les mots utilisés sont forts, tranchants, et perso ça m’a carrément pris aux tripes cette histoire. L’acteur, qui faisait tout de A à Z, était plutôt incroyable, il avait une présence dingue sur scène, et une voix criant facilement la douleur des mots. J’en suis ressorti très heureux d’avoir pu assister à une pièce d’aussi bonne qualité.
 
Et puis, en discutant un petit peu de la pièce en cours, j’ai appris que cette pièce était non seulement une oeuvre autobiographique, mais qu’elle est en réalité l’adaptation d’un roman du même auteur. Je me suis direct qu’il fallait que je tente de lire un de ses bouquins. Croyant lire l’adaptation, j’ai finalement découvert un autre livre, Visage Retrouvé, de Wajdi Mouawad. L’histoire raconte encore l’histoire d’un petit garçon, qui s’appelle… Wahab. Et oui encore lui. Cette fois, Wahab vit toujours avec sa famille. Il vient tout juste d’avoir 14 ans. Sa mère, en guise de cadeau, lui offre les clés de la maison. Wahad revient de l’école le soir, rentre la clé et ouvre la porte, et quelqu’un vient lui ouvrir. Il ne reconnaît pas cette personne. Pourtant cette personne l’appelle Wahad. Pas de doutes : c’est bien sa mère, mais elle a changé de visage. Et toute sa famille également l’attendent à la maison sous un nouveau visage. Pris de peur, Wahad va entamer une fugue délirante, rencontrant différents personnages qui vont lui faire vivre des expériences hallucinantes.

Ce bouquin, qui fait tout au plus 150 pages, je l’ai complètement dévoré. C’était bon. Super bien écrit, avec un style bien particulier. Le roman est en 3 parties : Wahad parle d’abord à la 3ème personne, puis un choc va lui faire dire des phrases très courtes(quel choc? Je vais pas tout spoil, dépêchez vous de le lire !). Enfin un narrateur intervient, et décrit les péripéties que va vivre Wahab. En réalité, le synopsis que j’ai fait n’intervient que dans la 3ème partie. Avant, l’élément qui a sans doute perturbé le petit Wahad tout au long de sa vie. Un événement en réalité vécu par Wajdi Mouawad lui-même, d’où l’émotion retrouvée dans ses écrits. On la retrouve dans tout le livre, cette émotion, et c’est la même que celle qu’on a dans Un obus dans le coeur. Je suis pas du tout un grand lecteur, mais j’avais vraiment envie de vous partager ce livre, que j’ai malheureusement perdu je ne sais où. :’(


Bref, si vous trouvez ce livre, ou avez l’occasion de voir Un obus dans le coeur, allez vite découvrir ces chefs-d’oeuvre, ça vaut vraiment le coup. Sur ce, c’est ainsi que se referme cette P’Art’enthèse, à très vite !

Thébas, trop inspiré par ce joli projet.
 

PS : Le trailer d’Un obus dans le coeur, allez checker : https://www.youtube.com/watch?v=DFmkkOs_HyU
PPS : Hop, c'est fini Théo, les PS appartiennent au respo P'Art'enthèse (je crois)
PPPS : Superbe P'Art'enthèse cependant
PPPPS : J'ai vachement envie d'aller voir cette pièce
PPPPPS : Et de lire ce bouquin
PPPPPPS : Sur ce, je vais moi aussi vous quitter
PPPPPPPS : Je vous souhaite à toutes et à tous une belle après-midi !
PPPPPPPPS : ELT <3<3